Accueil > À propos de nous > Nos dirigeants > Conseil d'administration > Faits saillants de la réunion du conseil d’administration de mars 2017

Faits saillants de la réunion du conseil d’administration de mars 2017

Rapports de la présidente et de la directrice générale

Pendant son discours d’ouverture, Barb Shellian, présidente de l’AIIC, a décrit son expérience à un récent forum sur la crise des opioïdes en Colombie-Britannique. Elle dit que le temps passé avec des infirmières travaillant dans le centre-est de Vancouver lui a ouvert les yeux. Mme Shellian a passé un après-midi avec une infirmière en soins à domicile dont l’espace de travail se résumait à un sac à dos et dont les patients ont élu domicile dans les rues. Selon elle, accompagner cette infirmière traitant les gens dans certaines des ruelles de la ville lui a donné l’occasion d’éprouver totalement l’« essence » de la pratique infirmière à un nouveau niveau.

Mme Shellian a poursuivi en soulevant des préoccupations à l’effet que la lettre de l’AIIC envoyée au National Council of State Boards of Nursing (NCSBN) en décembre sur les problèmes relatifs à l’examen d’admission à la pratique pour les candidats francophones n’a reçu aucun écho.

Finalement, Mme Shellian dit avoir apprécié l’occasion de tenir une conférence de presse sur la Colline du Parlement sur le sujet des soins à domicile, où elle a fait valoir la position de l’AIIC que les investissements dans les soins à domicile sont cruciaux. Les autres faits saillants de la conférence de presse comprenaient la reconfirmation du soutien de l’AIIC envers les ententes visant à accélérer l’investissement pour les aidants familiaux ainsi que de l’insistance continue pour un nouvel accord sur la santé national qui comprend du financement pour les soins à domicile et des mesures de reddition de comptes.

Anne Sutherland Boal, directrice générale, et le personnel de l’AIIC ont fait une mise à jour sur les opérations de l’AIIC, soulignant ses récents documents sur l’aide médicale à mourir, le cannabis médical et la liste Choisir avec soin. Les membres du conseil d’administration ont eu un aperçu des affiches de la Semaine nationale des soins infirmiers de cette année, ayant pour thème #VoiciLesSoinsInfirmiers. Les plans de l’AIIC pour le 150e anniversaire du Canada ont aussi été dévoilés au conseil, y compris un hommage spécial à 150 infirmières et infirmiers canadiens.

Énoncé de position

Le conseil a approuvé un énoncé de position révisé, Informatique infirmière, rédigé conjointement avec l’Association canadienne de l’informatique infirmière. Les membres du conseil ont tenu une discussion sur le rôle de la technologie dans les soins aux patients, citant des rapports appuyant l’argument que la technologie ne remplacera jamais l’interaction personnelle que les infirmières et infirmiers entretiennent avec leurs patients. L’énoncé de position sera bientôt disponible sur notre site Web.

Analyse de contexte

Le personnel de l’AIIC a présenté un nouveau processus fondé sur des données probantes pour la tenue de l’analyse de contexte de l’AIIC. Le nouveau processus est plus dynamique, se prête mieux à la consultation et comporte quatre cycles par année. Ainsi, l’AIIC pourra être plus prévoyante et proactive en réaction aux tendances émergentes importantes qui ont des répercussions pour elle. Le processus met en jeu une plus grande collecte de données interne et un dialogue plus actif avec le conseil, les organismes membres et le Réseau canadien des spécialités en soins infirmiers. Le conseil s’est alors engagé dans le nouveau processus en ayant une discussion approfondie sur trois tendances émergentes qui ont des répercussions potentielles pour l’organisation : la technologie dans les soins de santé, la santé autochtone et la santé à l’échelle mondiale. Une contribution considérable a été recueillie sur ces sujets pour étayer les orientations politiques de l’AIIC.

Analyse de la gouvernance et modifications au règlement

Le conseil a approuvé la motion visant à nommer une personne d’origine autochtone comme prochain(e) représentant(e) du public, percevant cette nomination comme une excellente étape pour inclure cette importante perspective aux discussions du conseil.

Le conseil a aussi approuvé une motion voulant modifier les règlements de l’AIIC en vue d’ajouter deux membres indépendants au conseil pour représenter le Québec et l’Ontario. Cette proposition de modification au règlement sera présentée aux fins de vote à l’assemblée annuelle des membres de l’AIIC en juin.

CNA tweeted that it was “great to watch” the webinar presentation by the Global Association of Student and Novice Nurses

Présentations au conseil

Les membres du conseil ont assisté à plusieurs présentations captivantes et informatives sur une vaste gamme de sujets :

  • Service national d’évaluation infirmière (SNEI) — Lynn Power, directrice générale de l’Association of Registered Nurses of Newfoundland and Labrador et présidente du SNEI, a fait un compte rendu des activités du SNEI au cours de sa deuxième année d’activité. L’objectif de cette organisation relativement nouvelle est d’aider à normaliser le processus d’évaluation pour des milliers d’infirmières et infirmiers formés à l’étranger qui font demande pour travailler au Canada tous les ans.
  • Global Association of Student and Novice Nurses — Paisly Symenuk et Jessinta Kyra Philbert, co-fondatrices, ont partagé leur histoire passionnante sur la façon dont elles ont formé leur groupe l’an dernier pour offrir une « voix unifiée » aux étudiant(e)s et aux infirmières et infirmiers novices à l’échelle mondiale. Elles ont connu beaucoup de succès jusqu’à maintenant, dont un programme de mentorat des pairs qui a attiré plus de 70 candidats de partout dans le monde.
  • Présentation sur le budget fédéral — Stephanie Levitz, journaliste de la Presse Canadienne, a fait une présentation informative sur le processus menant au budget fédéral, expliquant à la fois ce que sont les budgets et ce qu’ils ne sont pas (indice : il n’est pas toujours question d’argent). Elle a expliqué l’importance du budget fédéral, parce qu’il indique clairement les initiatives auxquelles le gouvernement prêtera main forte ou celles qu’il continuera d’appuyer au cours de l’année suivante. Elle a encouragé l’AIIC à adopter une approche à long terme dans la planification de ses stratégies en vue d’influencer les dépenses fédérales, stratégies qui peuvent prendre plusieurs années avant d’influencer les politiques liées aux dépenses du gouvernement. Mme Levitz a aussi conseillé aux membres du conseil de prendre le temps, lorsqu’ils décortiquent le budget, de faire la différence entre les annonces relatives au nouveau financement et au financement précédent que le gouvernement reconfirme.
  • Présentation sur les médias sociaux — Kevin Ménard de l’AIIC a offert un aperçu sur la façon d’utiliser Facebook, Twitter, YouTube et LinkedIn. Il a fourni des exemples des pratiques exemplaires pour chaque plateforme en vue d’atteindre de façon efficace et économique les membres et un auditoire plus important.

CNA tweeted an image of the medical cannabis presentation that was delivered to the board of directors.

Présentation sur le cannabis médical : Ce que le personnel infirmier doit savoir

Cette session captivante et interactive sur le cannabis médical a été animée par trois spécialistes renommés dans le domaine : Lynda Balneaves, professeure agrégée en sciences infirmières à l’Université du Manitoba, qui compte une vaste expérience auprès de patients en oncologie, Dr Mark Ware, de l’Université McGill, spécialiste en gestion de la douleur reconnu à l’échelle mondiale et chercheur sur le cannabis médical et Eileen Konieczny, infirmière autorisée américaine et présidente de l’American Cannabis Nurses Association.

  • Mme Balneaves a traité d’une partie de la science derrière le cannabis médical et en a décrit l’utilisation sécuritaire depuis des siècles. Elle a suggéré que les rôles potentiels pour les infirmières et infirmiers praticiens comprennent l’autorisation de prescrire le cannabis médical et le suivi des résultats des patients.
  • Dr Ware, vice-président du groupe de travail fédéral sur la légalisation du cannabis, a traité de l’évolution du paysage législatif, mentionnant que le Canada pourrait devenir un chef de file mondial en poussant l’utilisation de cette substance à des fins médicales. Il a reconnu qu’il est nécessaire de pousser davantage la recherche sur les effets à long terme de l’utilisation du cannabis.
  • Mme Konieczny a décrit une partie de sa vaste expérience, mentionnant le fait que de nombreux patients se tournant vers des sources externes pour obtenir de l’information sur le cannabis est une « occasion manquée » pour les praticiens médicaux d’offrir leur savoir-faire et d’aider les patients.
  • Barb Shellian, présidente de l’AIIC, a conclu la présentation en s’interrogeant sur le rôle que l’AIIC peut jouer dans l’utilisation du cannabis médical. Dans la discussion qui a suivi, elle a suggéré que le plus grand rôle de l’AIIC pourrait être d’aborder les stigmates de l’utilisation du cannabis, de former le personnel infirmier de façon à ce qu’il puisse défendre les intérêts des patients, et d’appuyer les hôpitaux et d’autres organisations en santé à élaborer des politiques éclairées par des preuves.

Transition au poste de directeur général

Le conseil a confirmé la nomination d’un nouveau directeur général. Une semaine après, soit le 29 mars, il a annoncé la nomination de Mike Villeneuve, inf. aut., M. Sc., au poste de directeur général, qui entrera en fonction à partir du 1er juin 2017.

M. Villeneuve remplacera Anne Sutherland Boal qui prend sa retraite après sept ans de service à l’AIIC. À l’annonce de la nomination de M. Villeneuve, le conseil a remercié Mme Sutherland Boal d’avoir été un pilier et une collaboratrice hors pair, ainsi qu’une dirigeante engagée qui a grandement contribué à la profession infirmière.